À la rencontre de Samuel Fréchet

Dans cet article, nous nous entretenons avec Samuel Fréchet, coordonnateur d’équipe dans le département d’ingénierie de système. Le parcours de Samuel au sein de l’entreprise est un bel exemple des opportunités de croitre qui sont offertes à tous les merkuriens qui le veulent bien.

Quelles sont tes responsabilités au sein de Merkur? Actuellement je suis directeur de projet et coordonnateur d’équipe, j’ai 12 employés sous ma responsabilité. J’ai la charge de guider mon équipe au niveau des suivis de développement, des enjeux quotidiens mais aussi de la coordination de nos employés. J’assure un lien avec nos clients mais, principalement, je m’assure de répartir les mandats parmi les membres de mon équipe et je supervise leur travail afin que ces derniers aient tous les outils en main pour bien nous représenter auprès du client. Sinon, je suis aussi sur le terrain en tant qu’ingénieur responsable pour un mandat en électrification des modes de transports; je chapeaute tout ce qui est en lien avec la motopropulsion, donc l’intégration des composantes haute tension des véhicules électriques. C’est super stimulant parce que je peux gérer des équipes et me développer dans cet aspect de ma carrière, mais aussi faire des projets concrets, c’est vraiment le meilleur des deux mondes.

Quel genre de gestionnaire es-tu? J’aime principalement gérer par l’exemple. J’accorde beaucoup d’importance à l’écoute aussi, je m’assure que les membres de mon équipe aient toutes les ressources en main pour se développer et performer dans leur mandat. J’ai eu la chance d’être très bien accompagné dans mon parcours chez Merkur, on m’a écouté et on m’a orienté vers mes objectifs et aujourd’hui j’aspire à faire la même chose pour les merkuriens sous ma charge.

À quoi ressemble ta vision à long terme pour le département d’ingénierie de système ?

Il s’agit d’un très gros département pour Merkur, nous avons plus d’une cinquantaine d’employés et nous représentons environ 45 % des merkuriens. Nous aspirons donc à continuer cette croissance tout en adaptant nos modes de travail à la réalité actuelle afin d’offrir plus d’opportunités à nos équipes multidisciplinaires de se côtoyer au quotidien, sans toutefois laisser de côté la flexibilité.

À quoi ressemble la réalité d’un mandat en impartition pour un consultant Merkur ?

C’est très intéressant d’être sur place et d’avoir accès aux produits, aux laboratoires, aux chaînes de montage et à toutes les technologies connexes qui viennent avec. En plus, quand on fait plusieurs mandats pour des clients différents, on accumule un savoir de façon très accélérée et c’est enrichissant. Ce qui fait la différence, je crois, c’est définitivement l’engagement des employés en impartition. Bien que Merkur mette tous les outils en place afin de renforcer le sentiment d’appartenance, quand un employé s’implique et a à cœur de s’intégrer à la vie chez Merkur, il s’agit définitivement d’un gage de succès. C’est ce que j’ai fait quand j’ai débuté ma carrière ici et ça a eu un immense impact sur mon cheminement. En 8 ans, je suis passé d’un poste d’entrée en tant que chargé de projet, à un poste de supervision et de coordination d’équipe et maintenant je touche aussi à de la direction de projet et même, à l’aspect des ventes chez Merkur.

As-tu toujours su que tu voulais devenir ingénieur ?

Depuis que je suis au secondaire que j’ai un fort intérêt pour le génie mécanique. J’ai toujours aimé comprendre comment fonctionnent les objets de la vie courante, c’était donc un parcours naturel pour moi de faire mon BAC en ingénierie à l’Université Sherbrooke. J’ai gradué en 2013 et je suis ensuite devenu un employé chez Merkur, j’ai fait plusieurs mandats chez beaucoup de nos clients majeurs en ingénierie de système et j’ai ainsi gravi les échelons.

Te considères-tu comme étant carriériste ?

En fait, ce qui m’anime au quotidien c’est la passion pour mon métier. Chez Merkur je peux travailler sur une variété de projets et de clients. J’ai travaillé pour des mandats de produits récréatifs, agricoles, de transport, médicaux et en électrification des transports, c’est cette diversité là qui fait que j’adore travailler pour Merkur !

Retour haut de page