À la rencontre de Kim Lanthier, ing. – coordonnatrice en automatisation robotique chez Merkur

Dans cet article, nous mettons en lumière une étoile montante de l’entreprise, la recrue de l’année 2020 et l’une des femmes gestionnaires chez Merkur; Kim Lanthier, ing.

Quel est ton parcours académique?

J’ai fait un DEC en Informatique Industrielle. C’est à ce moment-là que j’ai touché à la programmation de robots pour la première fois et j’ai adoré. Initialement, je ne voulais pas aller à l’université, mais la fin de mon DEC concordait avec les attentats du World Trade Center en 2001 et le domaine de l’informatique a énormément ralenti. J’ai donc entamé un BAC en Production Automatisée au lieu de me tourner les pouces en attendant que le marché reprenne. Il s’agissait de la continuité logique de mon DEC, où j’ai continué de programmer des automates et je me suis ainsi lancée dans le domaine. C’est un domaine tangible où tu expérimentes les résultats de ton labeur sur le terrain et c’est ce qui m’allume.

Quelles sphères de l’automatisation as-tu touchées ?

J’ai fait un peu de tout en automatisation, que ce soit du pick-and-place (manutention robotisée), du polissage, de l’ébavurage, de l’inspection de surface et de produits, de l’investment casting (moulage de précision), principalement pour le compte de PME.

Qu’est-ce qui t’a fait choisir Merkur comme employeur ?

Ce qui me plaisait chez Merkur était le fait que je pouvais apporter mon expertise chez plusieurs clients différents. Je suis appelée à répondre directement aux besoins du client, de l’accompagner et sélectionner des projets pour ces derniers, sans ressentir la pression de lui vendre quoi que ce soit. Je peux aussi réellement élargir mes compétences sur le sujet comme nous sommes appelés à rester aux faits de toutes les innovations sur le marché. En plus, chez Merkur, le département d’automatisation avait un grand potentiel et j’ai senti que l’équipe me laissait vraiment la place afin de faire évoluer le département. C’est vraiment une force de Merkur, d’offrir à ses employés beaucoup de liberté et de confiance.

Quel est ton rôle au sein de l’équipe de Merkur?

En tant que Coordonnatrice en Automatisation robotique, je chapeaute les ressources qui sont du côté client. Aussi, je participe activement au développement global du département. Durant le confinement, j’ai aussi fait beaucoup de projets de support pour un ancien client dont je détiens des connaissances techniques assez rares.

Quelle est, selon toi, la valeur ajoutée de Merkur?

On répond directement aux besoins du client, on ne leur pousse pas un produit ou une machine. On s’adapte à leur contexte, leur réalité. On n’encourage pas des investissements non-nécessaires et on s’implique à les aider à optimiser leurs installations existantes.

Quel genre de leader es-tu ?

J’aime encadrer les gens, mais leur laisser la liberté de grandir et d’avancer. Je suis une gestionnaire qui accompagne et motive, mais je n’aime pas la micro-gestion.

Quelle est la place des femmes dans ce domaine?

Je dirais que c’est plus accessible que ça ne l’a jamais été, mais il reste bien des plafonds de verre à briser. Chez Merkur, on a une grosse proportion de femmes dans des rôles clés, je n’ai personnellement jamais vu ça dans d’autres entreprises. De plus, culturellement nous sommes dans un endroit propice à ce que les femmes aient une place en ingénierie, il reste cependant du travail à faire dans la société afin que ces dernières aient accès aux mêmes opportunités d’avancement de carrière que les hommes.

Qu’est-ce ça prend pour avoir du succès dans le domaine de l’automatisation?

Il ne faut pas avoir peur de longues journées. En robotisation, nous sommes souvent les derniers sur la ligne, tous les autres métiers doivent passer avant nous. Il faut être passionné parce que ce n’est pas un métier facile, mais tellement gratifiant. La compétence brute c’est définitivement la persévérance, plus que n’importe quelle notion théorique qui peut être acquise. J’adore ce métier mais il n’est pas fait pour tous.

 

Retour haut de page